UN VILLAGE TOURNÉ VERS LE RHÔNE
 

Situé à 3km au nord-ouest de Montélimar, Ancône est un ancien village de bateliers qui a gardé l’empreinte de son riche passé rhodanien où, « fusionnel » avec le Rhône il était le port très actif qui alimentait cette ville voisine. 
De son histoire peuplée de visiteurs et d’habitants illustres, Ancône a conservé son ancien port, décrit par Frédéric Mistral dans son « poème du Rhône » mais aussi, ses quais et sa digue, face à sa lône, ancien bras du fleuve déconnecté au XIXe siècle. Cette digue se prolongeait autrefois, par delà le canal actuel et protégeait le village des fureurs du Rhône qui l’envahissait régulièrement.
Anneaux d’amarrage, repères de crues, blocs en pierre rainurée équipés de batardeaux lors des crues et chemin de halage transformé en route subsistent encore de cette époque révolue. 
Plus de danger maintenant, le Rhône dévié et canalisé s’est éloigné du village et ses sautes d’humeur dévastatrices sont oubliées. 
Le village offre des lieux paisibles pour des loisirs au bord de l’eau, propices à la pêche avec la lône, le contre canal et le lac aux truites bientôt aménagé. Il propose des itinéraires de randonnées patrimoniales, dans les îles au nord du village et jusqu’à la base éducative, sportive et de loisirs de Montélimar-Agglomération. 
Son église de bateliers rénovée récemment rappelant au souvenir de frère Christophe, moine disparu en 1996 à Tibhirine en Algérie. 
Les visiteurs peuvent aussi profiter de sa halte fluviale, de l’aérodrome et accéder au musée européen de l’aviation de chasse accolé à la commune, au camping de l’île Blanc à 2 km au nord, et aux commerces de proximité qu’offre le village: boulangerie-épicerie-salon de thé, bar-restaurant-pizzéria, salon de coiffure…
Le monde de l’artisanat, de l’entreprise est bien représenté. La vie associative active et florissante, anime une population proche de 1 300 habitants. 
Passé le pont de la D11 au dessus du canal de dérivation du Rhône, vous êtes toujours sur le territoire  d’Ancône. Ici la « passerelle himalayenne » enjambe le Vieux Rhône et unit notre commune à celle de Rochemaure. Ancône est l’accès direct à cet ouvrage d’art remarquable et incontournable de la Viarhona qui l’emprunte sur son parcours le long du Rhône depuis le Léman jusqu’à la Méditerranée. Elle est le siège d’un tourisme doux. Une voie royale  pour les amateurs de vélo, de marche, de course à pieds  de roller ou de skate. 
Ancône, c'est la campagne au bord de l’eau, à cinq minutes du centre de Montélimar, les avantages de la vie citadine sans en avoir les nuisances.

Texte rédigé par Claude Froment, Président d'Ancône Culture & Patrimoine.
Ancone-4867.jpg
Ancone-7089.jpg